L’émergence des magazines de rock, 1998-2001

Si vous suivez bien l’histoire de l’underground musical que nous avons commencé à cartographier depuis déjà quelques temps, vous avez compris qu’au milieu des années 1990 quelque chose est en train de se passer en Chine. Entre fièvre culturelle (文化热), apparition des CDs et cassettes dakou (打口) et formation des premiers groupes de punk, la scène contre-culturelle chinoise est en pleine ébullition. Mais l’histoire de l’underground musical ce n’est pas que l’histoire de ses héros, groupes de punk légendaires ayant plus ou moins bien tournés, c’est aussi l’histoire du public, des fans, et de certains passionnés qui vont commencer à écrire et publier des fanzines, documenter la scène naissante et partager leurs connaissances. C’est l’ère des magazines (杂志) spécialisés, édités plus ou moins légalement, avec l’appui d’éditeurs ou de magazines officiels. Yan Jun (颜峻), originaire de Lanzhou, joue un rôle prééminent dans cet effort littéraire de pédagogie rock. Critique, musicien, journaliste, collectionneur de dakou (voir l’article que lui consacre RadiiChina ainsi que ce superbe long article de Josh Feola), Yan Jun participe à la fondation de plusieurs de ces magazines, dont le premier, « 朋克时代 » (« Punk Generation ») paraît en 1998, appuyé par le magazine publiée à Canton depuis 1992 (jusqu’à 2006) « 音乐天堂 » (« Music Heaven »), et édité par le critique de rock Yang Bo (杨波). Yang Bo avait découvert le rock au début des années 90 à travers des groupes hongkongais, comme Beyond ou Tat-Ming Pair, dont les cassettes circulaient à l’époque – mais avant l’arrivée des dakou Yang Bo devait se contenter de cassettes empruntées à des « amis d’amis » revenant de l’étranger.

« 朋克时代 » connaîtra trois numéros, de 1998 à 1999, à chaque fois accompagné d’une cassette où l’on pouvait retrouver une majorité de groupes occidentaux ainsi que quelques groupes chinois, dont le groupe de punk Punk God (盘古). A une époque où internet n’existait pas encore pour la plupart des gens, ces publications étaient une source d’éducation musicale importante, et permettaient de choisir entre les tonnes de dakou qui envahissaient les étals des villes chinoises. Voici la playlist du premier numéro de « 朋克时代 », on y retrouve les grands noms du punk, garage et new wave anglo-saxons:

01-Patti Smith-Horses-Gloria
02-Monks-Complication
03-Ramones-When I Was Young
04-X Ray Spex-Oh Bondage Up Yours!
05-Sex Pistols-Anarchy In The UK (demo version)
06-Joy Division-Isolation
07-The Jesus & Mary Chain-Reverence
08-苍蝇-城市生活
09-Sonic Youth-X
10-Sonic Youth-The Ineffable Me
11-Nirvana-Negative Creep
12-Jane’s Addiction-Ocean Size
13-Hole-20 Years In The Dakota
14-Babes In Toyland-Untitled Hidden Track
15-Babes In Toyland-Jungle Train
16-L7-I Need
17-盘古-你不让我摇滚

Et voici donc le premier numéro, qui présente des artistes occidentaux – Kurt Cobain, décédé 4 ans auparavant, auquel Yan Jun consacre un article, mais aussi Jane’s Addiction, Jesus and Mary Chain -, mais également chinois – Pangu et NO – des poèmes, des articles d’opinion et les paroles des chansons fournis dans la cassette à la fin du journal. Et dans une postface très intéressante, Yang Bo se demande quel doit être le rôle du critique de rock.

Téléchargez la version PDF ici.

Entre 1998 et 1999 deux numéros d’un autre magazine, « 盛世摇滚 » (« Heyday of Rock and Roll ») paraissent également, dans la même veine que « 朋克时代 ». Yang Bo édite un nouveau magazine, entre 1999 et 2000 pour quatre numéros, intitulé « 自由音乐 » (« Freedom Music »). Petit à petit, les contributeurs, dont Yan Jun, s’intéressent à d’autres formes de musique, au métal et au death metal avec Sepultura, à la noise, ou au krautrock, ce qui se ressent dans la playlist de la cassette, également fournie avec le numéro (voir ci-dessous). Le ton est également plus incisif, critiquant notamment le label « Modern Sky », coupable de rendre l’underground trop mainstream, qu’ils renomment « Modern Hell ».

1 Skunk — Jon Spencer Blues Explosion
2 Dead Meat — Pussy Galore
3 Satisfaction — The Rolling Stone
4 Tv Spot — Can
5 Nobody But You — Lou Reed & John Cale
6 这个忧伤的城市 — 王凡
7 七十二变2 — 隐患
8 Muzorewi’s Daughter — The Fall
9 From Broken Cross Locusts — 93 Current 93
10 Pull The Plug — Death
11 1号通道 — 周沛
12 See No Evil — Television
13 After The Goldrush — Flaming Lips
14 Spit — Sepultura
15 Evolved As One — Napalm Death
16 Morbid Deceiver — Napalm Death
17 Rocket USA — Suicide
18 Turntable With Guitar Amp — 大友良英

1999 c’est aussi la date de naissance d’un autre magazine rock très important, puisqu’il ne cessera de publier qu’en 2013 après 135 numéros, « 我爱摇滚乐 » (« So Rock » – littéralement « J’aime le rock »). Mais ce sera pour une autre fois… Pour l’instant, voici un  magazine publié en 2001 pour un seul numéro intitulé « 我恨摇滚乐 » – « Je déteste le rock » (du coup c’est drôle). Encore une fois, Kurt Cobain est à l’honneur, 7 ans après sa mort, signe de son importance pour l’underground chinois jusque très tard.

Téléchargez la version PDF ici.

On notera la présence de deux cassettes, avec une playlist très éclectique:

– Tape Ⅰ –
Mr.Self Destruct – Nine Inch Nails
Decomposing Trees – Galaxie 500
Addicted To Love – Cicone Youth
Cherub Rockt – Smashing Pumpkins
Crush With Eyeliner – R.E.M
Soultrap – Boss Hog
I Am Your Boogieman – White Zombie
Perfect Day – Lou Reed
I Wanna Be Your Dog – The Stooges(Live)
Nothing To Say – Soundgarden
Rid Of Me – P J Harvey
Deep – Danzig
Long Hard Road Out Of Hell – Marilyn Manson
Ladykillers – Lush
Dig It A Hole – U-Men
Lithium – Nirvana
Feel The Pain – Dinosaur Jr.
Gladiator – The Jesus Lizard
Touch Me I’m Sick – Mudhoney(Live)
The Girl Can’t Help It – Babes In Toyland
Plateau/Lake Of Fire – Meat Puppets
Kettle Whistle – Jane’s Addiction
No Fun – Sex Pistols
On The Tweek Again – Primus
Drama – L7
What Jail Is Like – The Afghan Whigs
Giant Killer – TAD
Holiday In Cambodia – Dead Kennedys
Vamos – Pixies
– Tape Ⅱ –
Intro – Spiritualized
Pilot Can At The Queer Of God – The Flaming Lips
Rise Above – Black Flag
Night Goat – Melvins
Chatterbox – New York Dolls
Behind The Sun – The Red Hot Chili Peppers
Soon – My Bloody Valentine
Tiny Rubberband – Butthole Surfers
C’mon Everbody – Iggy Pop
Secret Number – Come
Brain Of J – Pearl Jam
Yu Gung – Pussy Galore
Sabotage – Beastie Boys
Statues – Husker Du
The Weeping Song – Nick Cave
Stereo – Pavement
Enjoy – Bjork
Stitches – Urge Overkill
It’s A Wonderful Lie – Paul Westerberg
Run Run Run – The Velvet Underground
We’re Desperate – X
Liar – Rollins Band
Cannonball – The Breeders
Can’t Seem To Make You Mine – Ramones
Banned In D.C – Bad Brains
I Can Be Killed – Big Black
Write A Song – The Jon Spencer Blues Explosion
Over The Edge – Hole
Customer – The Replacements
Androgynous Mind – Sonic Youth
Flying Lesson Hot Chicken – Yo La Tengo

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Elvire Bornand dit :

    Merci beaucoup pour ce blog, le travail d’archive réalisé est hyper intéressant à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.