L’archive et le pogo

Ce carnet de recherche est né du constat de l’absence de toute forme d’archive des musiques alternatives en Chine contemporaine. Certains sites, en anglais (Rock In China), en chinois (Wuhan Punk), qui ont tenté de rendre compte de la scène musicale alternative chinoise ont depuis disparus. Les groupes eux-mêmes ne possèdent pas/plus leurs propres archives. C’est ainsi que, malheureusement, de nombreux fanzines documentant la naissance du punk chinois au milieu des années 1990  sont désormais introuvables.

Ce carnet prolonge une thèse, soutenue en 2015, sur les usages politiques de la culture en Chine. Durant mes années de terrain, j’ai récolté de nombreuses archives, visuelles, sonores, vidéos. L’objectif de ce carnet est de les restituer au lecteur, tout en les replaçant dans leur contexte historique. Les archives seront ainsi présentées selon leur format: musiques, vidéos, documents iconographiques.

Il est évident qu’un tel projet ne peut couvrir l’ensemble des musiques alternatives en Chine contemporaine, ni l’intégralité de ses moyens d’expression. Il se confronte également à la nature fondamentalement évanescente de la scène musicale: on ne pourrait rendre compte sur un blog de ce qu’il se joue lors d’un concert. On ne peut retransmettre le pogo. Ni la sueur qui s’en dégage.